retour Accueil

Planète Écho
 retour Accueil

 Association régie par la loi de juillet 1901

20 rue du Berger - 93100 Montreuil - France

Sommaire | Paris trie ses déchets | Le cycle du papier | Pourquoi recycler ? | Atelier papier recyclé | Festival du Vent | Nos publications | Comprendre les logos | Spécial enseignement | Eugène Poubelle | L'écologie au Conseil de Paris | Nos actions | Prévention des déchets | Galerie virtuelle | Le papier en questions | Développement durable | Espace jeux | Index des déchets | Nos interventions | Où acheter du papier recyclé ?
Faire une recherche sur la totalité du site : www.planete-echo.net

31 octobre 2007, Mme Kosciusko-Morizet découvre notre proposition de loi en compagnie de Serge Orru, directeur du WWF France. Photo : ©MJP

 

Tout en écoutant notre présentation, Mme Kosciusko-Morizet tourne les pages de notre proposition de loi. Photo : ©MJP

 

Un échange de quelques minutes permet à Mme la Ministre de faire le point sur ses projets en matière de développement du papier recyclé dans l'administration française. Photo : ©MJP
31 octobre 2007.
Profitant de la visite de Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat à l'écologie, sur le site du Festival du Vent (Calvi), Planète écho a pu aborder directement la question du projet de loi initié en 2004. Mme la Ministre a laissé entrevoir, après avoir consulté brièvement nos documents, une réponse de sa part.

Le rapide entretien que nous avons pu imposer* à Mme la Ministre, a été l'occasion de lui remettre en main propre notre texte élaboré en 2004. A cette date, Nathalie Kosciusko-Morizet était députée de l'Essonne. A ce titre, elle était destinataire de notre texte (voir notre page consacrée à la proposition de loi). Nous n'avons pas manqué de lui rappeler.

Curieuse et attentive à nos revendications (promotion du papier recyclé), Mme la Ministre s'est lancée dans une présentation des changements au sein de l'administration française : achat de papier recyclé, recyclage des vieux papiers, modification des photocopieurs afin de préviligier le recto-verso...

Sur nos revendications en faveur de la promotion du papier recyclé pour le citoyen "de base", Mme la Ministre est restée très flou. Nous assurant simplement vouloir prendre le temps de lire notre texte et de nous tenir informés d'une réponse de sa part.

Relancé, dès notre retour, puis quelques semaines plus tard, le secrétariat de la Ministre ne nous a toujours pas apporté de réponse.

Face au silence, nous poursuivons notre travail de "lobbying" auprès des parlementaires que nous pouvons croiser. Le 10 décembre 2007, profitant d'une réunion organisée à l'Assemblée nationale par Yves Cochet, député Vert de Paris, nous avons pu aborder le sujet en tête à tête. Il y a quelques années Yves Cochet avait transformé une proposition de loi portée par des élèves d'une école du 14e arrondissement de Paris (circonscription du député Yves Cochet), dans le cadre du Parlement des enfants, en proposition de loi officielle. Celle-ci reste, pour l'instant, sans suite. Le député du quatorzième semblait assez favorable pour relancer l'affaire par l'intermédiaire d'une question écrite (comme de nombreux députés l'avaient fait en 2004).

Adressé par mail, dès le lendemain, nos informations n'ont toujours pas été transformées en question écrite...

En février 2008, c'est au tour de Noël Mamère d'être approché par Planète écho. C'est en effet lors d'un meeting organisé par Yves Contassot, dans le 13e arrondissement de Paris, que nous avons pu rencontrer le député Vert de Gironde. Discussion très rapide, juste avant l'intervention du député. Encore une fois, la réponse est assez favorable pour relancer le thème via une question écrite au gouvernement.

Comme nous l'a dit Serge Orru, directeur du WWF France, lors de ce meeting, "il faut s'accrocher a ses idées, et se battre avec opiniâtreté".

Nous continuerons à nous battre pour la démocratisation du papier recyclé afin que chacun d'entre nous puisse avoir le choix lors de ses achats de papeterie.

A suivre...

*venue pour participer à un débat, c'est sur le chemin du retour vers sa voiture que nous avons pu aborder Mme la Ministre. Les gardes du corps, surpris, n'ont pas eu le temps de réagir. Devant notre intervention calme et polie, ils ont laissé faire...

 

Soutenez notre action !

   

Page créée le 6 novembre 2007 - dernière mise à jour : 5 mars 2008